xxxLanguages
Login

 

Identification de l'utilisateur

Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

Mot de passe oublié ?

 

Une interview

Question: C’est quoi Cosmic Power?

Cosmic Power est la force qui met tout en mouvement. C’est la force, s’il est permis d’utiliser ce terme.. Parce que, en fait, le mot: « force » est limitatif. Il implique une certaine représentation. En réalité, il s’agit de l’origine de ce qui met tout en mouvement. C’est donc de l’énergie et, l’énergie, c’est la vie. Il peut donc tout aussi bien s’agir d’une pierre ou d’un être humain. Il leur a fallu un certain temps jusqu’à ce que l’un et l’autre aient pris forme, qu’ils soient devenus ce qu’ils sont.

Question : Est-ce que tout un chacun peut l’apprendre ?

Oui ! En s’y exerçant continuellement. Celui qui y met suffisamment de temps et de patience peut faire de grand progrès dans ce domaine.

Question : Quels rapports y a-t-il entre Cosmic Power et la Constellation Familiale dans son dernier développement, la constellation sans parole, par exemple ?

Cosmic Power constitue la base des constellations de la Hellinger Sciencia. Dans ces constellations, je n’ai plus besoin de savoir quel est le problème du client. En revanche, j’écoute avec le cœur. A travers mes yeux, j’ai le cœur ouvert. Quand quelqu’un vient et s’assied à côté de moi, je sais ce qu’il ressent, je sais ce qu’elle pense. En fait, la solution est déjà incluse dans le problème. Il n’est donc pas nécessaire de parler beaucoup. Parfois, cela peut être important pour mettre la raison de côté, pour qu’elle soit occupée. En Cosmic Power, le grand art consiste à savoir quand on arrête, à quel moment je me dis : « stop, je ne veux pas savoir tout cela du client. »

Question : Pourquoi pas ?

Cela répond à une nécessité intérieure. Très souvent, il m’est très douloureux de voir comment, consciemment, un client plonge dans son malheur et, je ne peux lui donner le moindre indice. Bert m’a beaucoup appris à me taire, à laisser un client entrer dans sa souffrance. Parfois, je me dis : « Il y a un si grand potentiel derrière tout cela. Ne pourrais-je pas intervenir ? » Souvent, cela me plonge dans un conflit intérieur.

Question : Quel conflit ?

Est-ce que je dois ou non fournir quelques indications au client afin qu’il évite le malheur dans lequel il est en train de plonger.

Question : Pourquoi ?

Parce que je sens quand c’est possible ou non ! Très souvent, le client doit faire une telle expérience. Si j’agissais autrement, je ne ferais que repousser ses difficultés et, par la suite, les rallonger.

Question : Qu’est qu’un « champ ? » Que contient-il ? Comment se créé-t-il ? Continue-t-il à grandir ? De quoi se remplit-il ?

Grâce aux constellations de la Hellinger Sciencia, nous pénétrons dans un champ quantique. On pourrait aussi utiliser le terme de : « Chronique Akasha.» Chaque pensée, chaque action et chaque sentiment est enregistré dans ce champ. Il s’agit d’une pure énergie, elle est à notre disposition sous forme d’informations.

Question : Ce champ d’informations a-t-il un ou plusieurs niveaux ? Y existe-t-il, pour ainsi dire, des couches plus profondes qui offrent de « meilleures » solutions ?

La constellation ouvre la porte qui permet d’entrer dans cet espace intemporel. Comme nous le savons, tout un chacun peut se dire : « constellateur.» Chacun peut ouvrir la porte. Quand le constellateur et le client ont une intention, c’est comme s’ils avaient pénétrés dans un espace. Ils se mettent à chercher pour trouver la première ouverture venue qui conduit à une possible solution. En fait, cet espace a encore de nombreuses autres portes. Si le constellateur est capable de rester sans intention, il se peut qu’une autre porte s’ouvre. La question qui se pose alors est celle-ci : quelle porte s’ouvrira lorsque ce champ comprend 10 ou 20 autres portes ? Les possibilités qui s’offrent sont toujours en résonnance avec le constellateur. Si j’arrive à passer dans l’espace suivant, à la dimension suivante, il se peut qu’elle aie 30 autres portes et ainsi de suite.

Question : Dans une constellation, qui est-ce qui décide que vous avez ou non le droit d’intervenir ? Le champ ? Le client ? Le constellateur ?

Lorsque le constellateur est sans intention, les espaces s’ouvrent les uns après les autres. Plus je parle, plus il est probable que je reste dans le premier ou le deuxième. Ce n’est que lorsque le constellateur ne se sent pas obligé de fournir une solution au client, que, par conséquent, il n’a pas peur de le perdre, CE N’EST QU’ALORS que le constellateur et son client peuvent avancer. Admettons qu’ils pénètrent dans d’autres espaces. En ce cas, tous les participants présents le feront aussi. Dans ce champ, s’ouvrent des informations qui entrent en résonnance avec toutes les personnes présentes. Les constellations de Hellinger Sciencia ne sont plus des constellations personnelles. Néanmoins, le client fait l’expérience d’être libéré. Ces constellations sont bénéfiques à tous les observateurs attentifs. C’est comme s’il s’agissait d’une constellation de masse : chacun y reçoit ce qu’il est capable de réaliser maintenant.

Question : N’existe-t-il donc pas de constellations personnelles ?

Bien sûr que si, il existe des personnelles lorsque nous examinons ce qui s’y passe avec notre raison. Mais, par le biais du client qui a souhaité cette constellation, toutes les personnes présentes découvrent des résonnances avec leurs propres problèmes. Probablement, n’en ont-elles pas conscience à ce moment-là. Il se peut par exemple, que le problème soit lié à de nombreuses vies antérieures ou qu’il appartienne à une vie future ! Cela signifie donc que ce problème, qui appartient à une vie antérieure, du même coup, appartient à d’innombrables personnes et, que le conflit d’alors n’a toujours pas été résolu. Dans la vie actuelle, ce conflit peut donc se résoudre. Il peut permettre à une personne d’entrer en relation, de gagner beaucoup d’argent, mais aussi, de tout perdre de nouveau ou de travailler beaucoup sans jamais rien posséder. Un autre exemple pourrait être celui de quelqu’un qui mène une vie saine, alors qu’il est constamment malade.

Question : J’aimerais que vous en disiez davantage !

En utilisant Cosmic Power® dans les constellations de Hellinger Sciencia, nous pénétrons dans des dimensions où le client n’a pas besoin de formuler son problème verbalement. Dans le champ de ces constellations, d‘innombrables problèmes restés sans solution jusqu’à aujourd’hui se manifestent et s’ouvrent simultanément. Il est possible qu’au cours de la constellation, les représentants passent constamment d’une personne représentée à une autre. Nous ne savons jamais à qui nous avons à faire.

Question : Comment reconnaît-on le vrai problème d’un client ?

Uniquement, quand nous n’y réfléchissons pas avec notre tête mais, qu’en revanche, nous nous exposions à ce qui se passe avec tous nos sens. Plus un problème est décrit avec précision, plus il se transforme en une fixation solide. Il en résulte que la guérison et la solution sont comme « congelées. » En tel cas, la tristesse par exemple demeure sans solution. Quand nous utilisons la raison pour analyser le problème, nous nous s’affaiblissons. Il s’y ajoute même de la tristesse et de l’auto-accusation parce que nous nous disons que, bien que nous ayons tout fait, tout essayé, cela n’a servi à rien ! 

Question : Comment arrive-ton à cet état où la tête, la raison, se calme ?

L’une des possibilités pour calmer la raison consiste à demander au client de quoi il s’agit avant la constellation. Alors, sa raison est occupée. Le client se sent pris au sérieux. J’entends ce qu’il me dit, mais je l’oublie aussitôt. J’aborde ce qui se passe en utilisant toutes mes capacités de perception.

Dans la vie quotidienne, j’arrive rapidement à me calmer en cessant de défendre mes propres croyances. Cela signifie toujours que la lutte, le conflit et la dispute sont déjà programmés. Je me bagarre pour chacune de mes convictions comme s’il en allait de ma vie. En réalité, tout cela est superficiel. En fait, il ne s’agit pas de ne pas avoir de convictions ! Il s’agit d’accorder de l’importance aux convictions des autres.

J’en reviens ainsi au point de départ : je n’ai pas le droit d’intervenir. Je perçois les convictions de l’autre. En même temps, je suis triste parce que je m’aperçois que ses convictions rendent la libération de ses potentialités impossible. Il ne s’agit que d’une division minuscule ! Mais, en réalité, elle est incroyablement forte. La personne est incapable de dépasser cette frontière.

Question : Vous ai-je bien compris : le champ du Cosmic Power nous fournit des informations. Chacun est-il capable de les capter ? Autrement dit : ce champ parle-t-il à chacun ?

Oui ! On peut apprendre à se connecter à Cosmic Power. Ce niveau est constamment présent. Pour cela, ta conscience et ton attention suffisent. A ce niveau-là, l’espace et le temps n’existent pas. Pas plus que les catégories du « bon » ou du « mauvais », du « juste » ou du « faux. » Nous tous avons déjà lu et entendu cela des milliers de fois. Mais, en faire l’expérience personnellement, c’est autre chose.

Nous pouvons apprendre à l’appliquer comme un musicien apprend à jouer de son instrument. Ce qui favorise cet apprentissage, c’est de dire à autrui intérieurement : « Tu es magnifique. Je t’aime tel que tu es. Tu es unique. Tu es ce que tu es. » Ensuite, plus personne n’est obligé d’atteindre certaines choses. Cette force se saisit de nous. Elle nous conduit à travers un labyrinthe. Nos idées que nous « avons à faire », que nous « devons faire »certaines choses nous éloignent du succès ; elles nous écartent de l’amour et nous séparent du champ dans lequel nous tous ne faisons qu’UN.

Question : Comment en êtes-vous arrivée à l’appellation : « Cosmic Power ? »

Elle m’a été transmise ou, plus exactement offerte, de façon particulière.